Dans votre région
Catalogue 2017

Questions ouvertes sur le blé hybride

Parce que les spécificités du blé hybride peuvent susciter des interrogations, nous abordons aujourd'hui quelques idées reçues qui peuvent habiter les agriculteur par l'intermédiaire d'un simple jeu de questions/réponses.

Cette rubrique se veut accessible et informative, n'hésitez donc pas à nous soumettre vos propres interrogations, que nous nous ferons un plaisir de traiter ici : communication@saaten-union.fr

La culture du blé hybride exigera-t-elle plus de suivi et de temps ?

Préparation de sol et semoir identiques, collecte non différenciée, la culture de blé hybride est très similaire à celle des variétés conventionnelles.

Si l’on ajoute une souplesse maladies régulièrement supérieure, traduite par de faibles écarts de performance entre situation traitée et non-traitée, la culture du blé hybride ne demande pas davantage de suivi ou de travail, et offre souvent une sécurité accrue en végétation.

Vais-je trouver une variété adaptée à mon exploitation ?

Avec 19 inscriptions de variétés de blés hybrides au cours des 5 dernières années, la dynamique de sélection SAATEN-UNION offre un large choix aux agriculteurs.

Toujours plus complète, notre gamme blé hybride répond à l’éventail des conditions pédo-climatiques rencontrées par les agriculteurs .

Il existe donc forcément un blé hybride pour chaque type exploitation.

Le blé hybride est-il un OGM ?

Une espèce hybride est obtenue par le croisement de deux plantes d’une même espèce par pollinisation, un processus parfaitement naturel.

Les espèces OGM résultent quant à elles de la transplantation de gènes d’une espèce dans une autre, soit une approche très différente.

Le blé hybride n’est donc pas un OGM.

Le blé hybride produit-il des grains de qualité supérieure ?

12 des 17 variétés de blés hybrides commercialisées sont de qualité Blé Panifiable Supérieur (BPS).

7 variétés sont par ailleurs présentes dans la liste ANMF, signe de leurs valeurs élevées en panification.

Plus globalement, les variétés de blés hybrides offrent accès à de nombreux débouché : export, amidonnerie...

Pourquoi les semences de blé hybride sont-elles plus chères ?

Produire des blés hybrides demande un haut niveau de technicité.

Les spécificités de la production (semis en doubles bandes, stérilisation, double récolte) et l’exigeant suivi agronomique induit expliquent l’écart de prix.

Cependant, le semis à faible densité et l’avantage de rendement font plus que compenser le surcoût de la semence ce qui fait du blé hybride un choix rentable pour l’agriculteur.