Dans votre région
Catalogue 2017

Recherche et création variétale



Nouvelles orientations pour les programmes de sélection

  • Une concentration des programmes sur le marché français

Blé CREEK
Blé CREEK
« La mise en place par le groupe SAATEN-UNION, basé en Allemagne, d’un programme de sélection en céréales autogames à Estrées-Saint-Denis (60), avait historiquement pour objectif de créer des variétés qui soient adaptées aux marchés français et britanniques. Avec la création récente de la structure Elsoms Wheat Limited (lire l’article) nous pouvons désormais, à Estrées-Saint-Denis, nous concentrer prioritairement sur le marché français.

Evidemment, nous continuerons à proposer des blés issus de notre sélection à nos voisins britanniques. L’année dernière par exemple deux de nos blés ont été inscrits en Angleterre, dont le blé CREEK. Nous continuerons également à exporter certains blés en Europe, mais aussi dans le Monde, comme en Nouvelle-Zélande, au Chili ou en Argentine, où certains de nos blés offrent de très bons résultats. Le blé ATHLON connait par exemple un grand succès en Europe Centrale. Mais la priorité sera toujours la France. »

 

  • Mosaïques, cécidomyies, piétin verse… Et productivité bien sûr !

« L’objectif principal, à la création de la plate-forme française, était d’augmenter la précocité des blés pour les adapter aux conditions climatiques de notre pays. Le matériel génétique provenant d’Allemagne était alors trop tardif pour le marché français. Nous nous sommes également concentrés sur le PS et la hauteur des blés, ainsi que les maladies du feuillage. Aujourd’hui nous avons atteint nos objectifs sur ces critères et nos blés ont la réputation de présenter d’excellents profils sanitaires.

La tolérance Mosaïques devient un axe prioritaire
La tolérance Mosaïques devient un axe prioritaire
Les préoccupations ont ensuite évolué, nous nous sommes intéressés davantage aux aspects qualité des blés, notamment aux taux de protéines, et à la fusariose. Grâce à cela, nos blés peuvent répondre aux exigences actuelles. En présentant des teneurs élevées en protéines, le blé TULIP a par exemple reçu une bonification à son inscription en 2010 sur ce critère. Il est également très performant vis-à-vis du risque DON.     

Plus récemment, nous nous sommes concentrés sur des critères plus difficiles à identifier chez les blés par les méthodes classiques : la tolérance mosaïques, la résistance au piétin-verse (gène PCH1) et aux cécidomyies. Nous utilisons maintenant les techniques de la sélection assistée par les marqueurs moléculaires, pour identifier les gènes d’intérêt sans être dépendant des conditions de l’année pour ces maladies et ravageurs. »

Jean-Luc QUANDALLE

Lire la suite : évolution des techniques de sélection >

< Retour au sommaire



Ce site Internet utilise des cookies. En continuant votre navigation, vous en acceptez l'utilisation. Pour plus d'information, consultez notre politique de confidentialité.